Tiffany Coune – FARCI, Le Fait-Maison

« Je travaillais en tant que juriste puis dans le recrutement de profils financiers avant de me consacrer à la cuisine » nous dit Tiffany qui a tout quitté il y a 4 ans pour ouvrir FARCI, un joli comptoir éco-responsable au concept novateur.
Sa spécialité : le légume farci décliné au fil des saisons et du marché.
A conserver absolument dans votre carnet d’adresse, si vous avez la chance de vous balader dans le quartier de Uccle de Bruxelles ! Petit entretien avec sa fondatrice, qui nous parle de ses astuces et de son parcours en cuisine.

 

Qui êtes-vous ?
Je suis Tiffany, une bruxelloise de 31 ans qui a ouvert FARCI il y a un an déjà.

 

Quelle foodiste êtes-vous ?
Une foodiste passionnée et curieuse, je suis toujours à l’affût du premier lieu ou concept nouveau. Et en même temps une foodiste nostalgique, attachée à mes bonnes adresses et aux valeurs d’une bonne table rustique d’antan.

 

Vous êtes plutôt salé ou sucré ?

A la base super sucré ! D’ailleurs mon idée première était d’ouvrir un Tea Room. Heureusement je fais aussi des desserts maison chez Farci 🙂

 

Quel est votre plat préféré, un must selon vous?
L’un des plats qui provient du restaurant de La Buvette à Saint-Gilles à Bruxelles : Ricotta mixée avec des pignons dans une feuille d’épinard frais et une sauce au sésame noir et Gianduja. Je n’oublierai jamais ce plat !

 

Quel est votre plat gourmand du moment ?
Une burrata toute fraîche, quelques feuilles de roquette, 3 ou 4 Tomates légèrement Confites, un trait d’une bonne huile d’olive et du sel de Guérande… le paradis !

 

D’où vous vient ce goût pour la cuisine ?
Aucune idée ! Ma famille n’est pas du tout dans le domaine. J’ai des souvenirs d’être hypnotisée, déjà toute petite, devant les émissions culinaires…

 

Le monde culinaire était-il une vocation ?
Une vocation, peut-être… En tout cas un appel assez fort pour me faire faire un virage professionnel à 180 degrés ! Je travaillais en tant que juriste puis dans le recrutement de profils financiers avant de me consacrer à la cuisine. Et ça fait 4 ans déjà !

 

Que retrouve-t-on toujours dans votre armoire à provisions personnelle ? Comment l’utilisez-vous ?
Du sésame. J’en mets partout ! Sur une salade, dans des pâtes, dans une sauce… Mais attention, je le fais toujours griller avant c’est tellement meilleur.

 

Y a-t-il un plat que vous affectionnez plus particulièrement le dimanche soir ?
En fait, tout ce qui est savoureux, réconfortant et qui peut mijoter au four.

 

Quelle est votre bonne adresse gourmande du moment ?
Le 203 à Bruxelles (Saint-Gilles), une cuisine simple et de qualité avec toujours un petit « twist » étonnant.

 

Quel est votre produit Superproducteur préféré ?
Le pesto !

 

Pourquoi ? Comment l’utilisez-vous ?
Il est meilleur que le mien maison (c’est vexant d’ailleurs). Je le tartine sur un bon morceau de pain, il se suffit à lui-même !

 

Une astuce culinaire ultra simple à nous livrer, l’inratable que vous faites tout le temps ?
Le quinoa qui accompagne mes farcis, pour qu’il soit parfait : 10 minutes dans une casserole d’eau bouillante avec le couvercle. Il est moelleux et surtout pas trop cuit !

 

Une musique feel good du moment ?

 

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?
De rester toujours curieuse et passionnée !

À vous de jouer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *