ALEXIA SOYEUX – FOODENTROPIE

Tout juste sortie de la plus prestigieuse des enseignes food de la capitale, La Grande Epicerie de Paris où Alexia était responsable marketing, cette foodiste passionnée, et surtout engagée, rejoint Foodentropie, un lieu qui va faire grand bruit !
Foodentropie, lieu engagé, gourmand et durable est basé au Château de Nanterre, un ancien bâtiment industriel transformé en un véritable laboratoire de l’alimentation durable. Il ouvrira en Juillet prochain et fédérera une communauté d’initiatives dédiées, autour d’un potager en permaculture, d’un incubateur de start-up, de cuisines partagées, et d’un espace de restauration et d’événements ouvert à tous.

Découvrez le portrait de cette foodiste passionnée !

Qui es-tu ?
Alexia, directrice associée de Foodentropie, un espace de restauration et d’évènements dédié au bien manger pour tous, au cœur du château de Nanterre, le laboratoire de l’alimentation durable.

Quelle foodiste es-tu ?
Gourmande curieuse, grignoteuse et noisettophile.

Tu es plutôt sucré ou salé ?
50/50 (mais je limite le sucre autant que possible).

Un plat que tu adores et que tu voudrais nous faire découvrir ?
Juste des légumes du moment rôtis au four avec huile d’olive, sel fumé et bon poivre, servis avec une salade d’herbes, citron et noisettes grillées, et un peu de ricotta de bufflonne.

Quel est ton plat préféré du moment ?
Les pâtes de mon amoureux.

D’où te vient ce goût pour la food ?
Ma mère a toujours fait attention à la qualité des produits, et a une passion pour le bon chocolat dont on a hérité ma soeur et moi. C’est par le sucré que j’ai commencé à m’intéresser à la cuisine.

Auparavant, tu travaillais à la Grande Épicerie, aujourd’hui tu es à Foodentropie. Travailler dans l’univers culinaire était une vocation ?
Une passion ! Je ne pensais pas travailler dans l’univers de la cuisine à l’origine, mais pendant mes études de marketing, le directeur de mémoire nous a conseillé de choisir un sujet qui nous intéressait vraiment. J’ai choisi la pâtisserie. Après mon master, j’ai passé un BEP de pâtisserie à Ferrandi, puis tout s’est enchaîné.

Que retrouve-t-on toujours dans ton armoire/placard à provisions perso ? Comment l’utilises-tu ?
De l’huile d’olive de ma maison en Grèce ! J’en mets partout, dans les gâteaux aussi.
Mon grand père en mettait même dans son café le matin.

Y a-t-il un plat que tu affectionnes plus particulièrement le dimanche soir ?
Un bon bouillon maison.

Quelle est ta bonne adresse gourmande du moment ?
Fulgurances, l’adresse : le restaurant d’une de mes meilleures amies, Sophie Cornibert, accueille en résidence un jeune chef tous les 6 mois. En ce moment, c’est Céline Pham aux manettes, une jeune chef aux origines vietnamiennes qui sert des plats simplement sublimes.

Quel est ton produit Superproducteur préféré ?
La délicieuse crème fine de pois chiche !

Pourquoi ? Comment l’utilises-tu ?
Juste tartinée sur du bon pain au levain grillé.

Une musique feel good du moment ?
Veronique Sanson – Vancouver
À chanter très fort l’été en voiture les cheveux au vent.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ?
Réussir à faire mieux manger petits et grands au quotidien !

rendez-vous sur le site de foodentropie.com

À vous de jouer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *