Rencontre avec Alain et Valérie Crochot (2/2) : le Bio, Le Bon, Le Vrai !

Quand on arrive dans l’exploitation Bio d’Alain et Valérie, c’est toute la nature qui chante !

On ne retrouve pas des champs aseptisés, ou des herbes grillées par les fongicides, on y retrouve “de la vie”, des odeurs, des herbes folles – enfin pas “si folles” ! Car lorsque la nature reprend le dessus, ce sont également des légumes ou variétés sauvages qui se font parfois une place entre les rangs de salades ! Formidable de voir un potimarron bousculer les Rougettes* !

Mais qu’en est-il de ces légumes d’un point de vue gustatif ?

Si visuellement ils sont parfois maigres, trapus ou un peu biscornus – comme chez tous les êtres vivants, la diversité est une richesse ! – ils sont terriblement odorants. C’est en repartant de l’exploitation et après avoir manipulé ces beaux spécimens pour réaliser nos photos que nous nous sommes rendus compte que nos mains sentaient excessivement bons.

alain-carottes-couleurs-20140110_13_800px

Puis une fois en cuisine, au moment de tailler les poireaux et de couper le pourpier, toutes les saveurs étaient là subtiles, dévoilant toutes leur fraicheur et leur richesse. Si l’émotion était belle et bien là, ce n’est pas la seule raison pour laquelle j’ai dû essuyer la larme sur ma joue. En réalité, à la façon d’un oignon, le piquant des poireaux m’a fait soudainement renifler. Le jeu en valait la chandelle, puisque la dégustation de la soupe poireaux- pourpier fût des plus savoureuses : le caractère du poireaux, contrebalancé par la douceur du pourpier, un vrai moment de plaisir. Le plein de vitamines, des vraies !

* variété de salade d’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *