Rencontre avec Alain et Valérie Crochot (1/2) : bio, tradition et modernité

Un petit détour aujourd’hui par notre ville natale : Cergy ! Plus précisément près de Cergy-Préfecture, où Alain et Valérie cultivent depuis plusieurs années 11 hectares entièrement Bio. On avait du mal à croire notre GPS en arrivant, tant l’exploitation agricole est proche de la ville voisine. Pourtant c’est bien là, nichés entre l’Essec et l’Oise, qu’ils font pousser près de 136 variétés différentes de fruits et légumes.

Ici pas de produits chimiques, pas de pesticides, l’ensemble des opérations d’entretien et de récolte est réalisé manuellement et mécaniquement.

jeunes-pousses

Un savant mélange de tradition et de modernité : par exemple lorsqu’Alain explique qu‘un logiciel lui permet chaque matin d’agglomérer les commandes, pour connaître la quantité précise à récolter. Ou encore lorsqu’il nous montre sa dernière acquisition, une machine légère et ultramoderne permettant de « piquer » (= planter dans le sol) les plants de salade préparés sous serre à la main.

Malgré ces outils à la pointe, il faut s’adapter aux aléas du climat, et c’est là que la culture de différentes variétés est intéressante.

« Cela permet de minimiser les risques, nous explique-t-il, tous les légumes ne réagissant pas de la même façon au climat. Cette année par exemple, c’était très dur pour les artichauts  qui ont particulièrement mal réagi au froid au printemps. Par contre, avec le soleil de cet été, c’est une année formidable pour les tomates. De toute façon, en agriculture on ne gagne jamais à 100%… »

pauline-champs-salades

Un beau modèle d’agriculture raisonnée donc, où des outils performants viennent s’adapter à la nature – et non l’inverse. Comme quoi il est possible de cultiver de bons produits entre ville et campagne… entre tradition et modernité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *